Présentation de l’équipe: Yasmin

Yasmin

Yasmin parle parfaitement trois langues et c’est elle qui traduit tout pour nos amis de l’international!

Prénom :
Yasmin

Originaire de :
Berlin

Rôle à La petite épicerie :
Traductrice

Pourquoi fais-tu ce boulot ?
Je fais ce boulot parce que non seulement j’ai la possibilité de travailler dans un environnement créatif (d’ailleurs le travail de traductrice en soi nécessite parfois aussi de la créativité !) mais aussi parce que j’adore les langues. Il est aussi sympa de pouvoir créer des choses au travail et d’interrompre ses tâches habituelles de temps en temps. En plus, j’ai des collègues très sympas !

La chose la plus inutile que tu possèdes :
Une raquette de tennis avec des cordes cassées depuis au moins 6 ans.

Plaisir coupable :
Les Franzbröchten. Si je devais décrire ce que c’est, je dirais qu’il s’agit d’un mélange entre un croissant et une brioche à la cannelle.

De quoi tu ne peux te passer ?
De rentrer de temps en temps à Berlin pour voir ma famille, mes amis et aussi la ville.

La couleur qui te définit le plus :
Le vert

Talons ou ballerines?
Les deux. C’est surtout important que mes chaussures aillent avec des robes ou des jupes car je ne porte des pantalons que très rarement.

Tu pleures ou tu as une poussière dans l’œil?
Je pleure.

A midi …
… je dois souvent aller chercher à manger parce que je n’ai pas réussi à préparer quelque chose la veille.

Le week-end tu fais …
… souvent des gâteaux.

Ton livre de chevet?
Great Expectations de Charles Dickens

Smartphone ou cabine téléphonique?
Pour des raisons nostalgiques (et parce que je n’ai eu mon premier portable qu’à 30 ans et que je ne m’en sers quasiment jamais) la cabine téléphonique.

Ton produit préféré à la petite épicerie?
Comme j’aime bien les muffins et la Grande Bretagne, ce sont les caissettes à cupcakes « I love London ».

Le pire endroit que tu as visité?
Les toilettes de l’Hurricane Festival. On veut brûler ses chaussures après y avoir mis les pieds.

Depuis quand touches-tu aux loisirs créatifs?
Depuis mon enfance. Je me rappelle qu’on faisait des figurines en Fimo avec ma mère, à l’école on faisait des bracelets brésiliens et on apprenait à faire du crochet. À l’adolescence j’ai essayé des batik tee-shirts, j’ai commencé à dessiner au fusain et j’ai aussi eu une phase courte d’origami. Ces dernières années, j’ai surtout découvert la pâtisserie.

Enregistrer

Enregistrer

le 5 juin 2015
par Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

· NEWSLETTER ·

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités et les nouveautés de la petite épicerie