Rose Moustache

interview-présentation-rosemoustache

♥ Qui se cache derrière Rose Moustache ?
Seulement moi… Emmanuelle, 40 ans tout juste (aie ça fait mal !). J’ai deux enfants, Elouan 5 ans et demi et Jade qui a 9 ans. Je vis en Bretagne, dans une petite ville, près de la mer. Je suis professeur des écoles à mes heures perdues, et accessoirement je m’essaie à la création, un peu touche à tout en fait.

tipi

♥ Quel a été votre parcours ?
Petite, je rêvais d’être journaliste, j’ai finalement suivi un cursus en histoire, passionnée par la période égyptienne. Une fois la Fac terminée je suis partie en Normandie, pour suivre ma moitié, où j’ai passé le concours professeur des écoles. Après 7 ans de vie à Caen, nous sommes revenus en Bretagne. En 2009, enceinte de mon garçon j’ai eu envie de créer des petites décorations pour lui et Jade. J’ai commencé timidement par la couture, je me suis mise à griffonner quelques esquisses… et je n’ai plus arrêté.

oiseau

♥ Pourquoi « Rose Moustache » ?
C’est un peu tiré par les cheveux cette histoire… Au départ, j’ai créé mon blog en 2009, sous le nom de « Mam’zelle Chiffonnette ». Et puis, le temps est passé et je ne me retrouvais plus dans ce nom. Je voulais une identité visuelle facile à reconnaître. C’était l’époque de la moustache la mode… tant mieux, j’aurais eu plus de mal avec la barbe… Un truc qui fonctionne avec féminin et masculin… J’avais trouvé « La moustache rose », et puis non, ça existait déjà alors je me suis retournée vers Gérald, mon mari, en lui demandant « Et Rose Moustache ? » Et là il a ri, je me suis dit « hé tu tiens peut-être quelque chose ! »

cartes

♥ Quel est votre réseau social préféré ?
Sans conteste Instagram ! C’est tellement facile d’utilisation, l’information passe tout de suite avec les visuels et la communication est en simultané. J’essaie quand même de redonner vie à mon blog, surtout qu’une amie Élodie, s’en est occupée pour me le rendre tout joli. Mais c’est difficile de s’y astreindre je sais que c’est un peu ce qui ressort des conversations avec les autres blogueuses. Et puis j’adore les photos, un vrai régal pour les yeux !

colliers

♥ Sur votre compte Instagram que nous adorons, plein de jolies créations en perles Miyuki  sont joliment présentées, comment est née cette grande passion ?
Ca fait plus d’une quinzaine d’années que je « bijoute » avec des perles. Je faisais, à l’époque, des bagues avec les perles Swarovski, fil et aiguille. Et puis, il y a eu les premiers modèles Hipanema il y a quelques saisons, j’ai ressorti mes perles à ce moment-là.

atelier

♥ Vous animez des ateliers créatifs, avez-vous une anecdote à nous raconter ?
C’est à Bordeaux qu’on eut lieu mes premiers ateliers, dans la jolie boutique de Gaëlle, Little Fabrik. Le premier atelier avait lieu le vendredi soir, et comme Gaëlle sait bien recevoir, elle nous avait préparé des petites choses à grignoter ainsi qu’un verre de Tariquet. Enfin, il n’y en a pas eu qu’un et nous avons fini l’atelier assez tard dans la soirée. Les bracelets ont été terminés je vous rassure !

valisettes

♥ Quelles autres techniques créatives utilisez-vous ?
C’est par période, j’aime dessiner, « enfiler des perles », coudre des poupées, habiller des valisettes.

♥ Votre livre sur le tissage avec les perles Miyuki sort au printemps prochain, comment son élaboration s’est passée ?
Oui, c’est un projet qui me tient à cœur, un peu mon « bébé » finalement. J’ai été approchée par Laure Faraggi, du blog « La vie simple et jolie », qui m’a proposé d’écrire un livre, un pas à pas sur la création de bijoux en perles. Je ne pensais pas du tout écrire un livre un jour, alors quand j’ai reçu sa proposition, j’avoue que j’ai eu un peu peur. De l’excitation, du stress aussi, trouver des idées de bijoux, la réalisation, la conception, l’écriture des fiches techniques, la photographie… Cela a pris du temps, et maintenant j’attends avec impatience de l’avoir dans les mains !  Et puis, je crois qu’une suite est prévue !

bracelets

♥ Comment faites-vous pour concilier votre métier d’institutrice, votre vie de famille et votre vie de créatrice ?
Je fais bien la part des choses, les jours d’école, je me déconnecte complètement de mon activité d’auto entrepreneur. C’est mon premier métier. Rose Moustache reste un plaisir. Je ne fais pas et je ne peux pas faire évoluer mon activité. Je rêverai, bien sûr, comme d’autres, d’ouvrir une boutique, de trouver des revendeurs dans des concepts-stores, de déléguer, ou multiplier mes activités… Malheureusement, les journées n’ont que 24 heures, et je n’ai que deux bras. Je fabrique pendant les vacances, le weekend, le soir parfois. Pour la vie de famille, parfois ça été compliqué. On me reprochait de passer trop de temps à la création alors j’essaie d’équilibrer tout ça, c’est tellement important pour eux et pour moi.

Et enfin, quels sont vos produits favoris à La petite épicerie ?
Euh… les perles Miyuki !!! Vous avez des nuances de perles à tomber. Les noms sont bien choisis, rose dragée, rose bonbon… bref des références que l’on ne trouve pas ailleurs. On a envie de toutes les posséder, mais je vais un peu au-delà car votre boutique est bien fournie en jolies mignonneries !

metier-à-tisser

le 25 août 2015
par admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

· NEWSLETTER ·

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités et les nouveautés de la petite épicerie